"J'ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence dans les rapports entre les hommes." 

Felix Houphouet Boigny

RECRUTEMENT DES FUTURS JOURNALISTES ET ANIMATEURS DE RADIO SONGON.

Ce mercredi 8 novembre, dans le cadre du nouveau partenariat de Studio Mozaik et Monsieur N'Koumo Mobio Eric, Maire de la Commune de Songon, une quinzaine de candidats à l'embauche comme journalistes et producteurs de la radio communale de la ville de Songon ont participé à un casting à l'école des radios.  Au programme: épreuve écrite (rédaction), épreuve orale (lecture d'un texte en studio) et formation pendant 3 mois à Studio Mozaik. Des épreuves qui permettront, après évaluation, d'arrêter la liste des futurs journalistes, producteurs et techniciens retenus pour intégrer Radio Songon.  Studio Mozaik, par cette action, installe ainsi l'une de ses principales activités, en dehors de celle dédiée à la Formation professionnelle qualifiante, notamment: le conseil et l'accompagnement des radios en création ou de celles existantes (recrutement et formation du personnel / Conception, production de contenus et habillages de grilles de programmes).  La redaction     

Les États-Unis et la Côte d’Ivoire signent

Les États-Unis et la Côte d’Ivoire signent un Compact de 525 millions de dollars WASHINGTON, D.C. – 7 novembre 2017 – Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire ont signé aujourd’hui un Compact de cinq pour un montant de 524.7 millions de dollars afin de stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté en Côte d’Ivoire, en favorisant la stabilité régionale et de nouvelles opportunités d’affaires. Le Président de la Côte d’Ivoire, S.E.M. Alassane Ouattara et le PDG par intérim du MCC, Monsieur Jonathan Nash ont rejoint Monsieur John Sullivan, Sous-secrétaire d’Etat américain dans les locaux du Département d’État à Washington, D.C., pour la cérémonie de signature.  Le Compact du MCC avec la Côte d’Ivoire est destiné à soutenir la croissance et les investissements privés par le renforcement des capacités de la population active, la réduction des coûts du transport et l’ouverture de nouveaux marchés. Le gouvernement de la Côte d’Ivoire doit apporter une contribution supplémentaire de 22 millions de dollars pour appuyer le programme compact. « Le partenariat entre la Côte d’Ivoire et le Millenium Challenge Corporation est un investissement pour le futur du peuple ivoirien », a affirmé le Président Alassane Ouattara. « Ensemble, nous pouvons renforcer l’économie afin d’étendre la croissance et les opportunités en Côte d’Ivoire et au-delà. » « Le Compact de la Côte d’Ivoire contribue à la stabilité et à la sécurité dans la région, facilite les échanges commerciaux à travers les investissements visant à soutenir de nouveaux marchés de biens et améliore l’éducation des jeunes, » a affirmé Jonathan Nash, PDG du MCC.  Le Compact de la Côte d’Ivoire a été conjointement élaboré par le MCC et le gouvernement de la Côte d’Ivoire afin de faire face à deux des plus importantes contraintes à la croissance dans le pays : faible disponibilité des travailleurs qualifiés ; et les défis en matière de transport des biens et des personnes, surtout à Abidjan, la capitale économique.  Le Compact intervient alors que la Côte d’Ivoire se remet d’une instabilité politique et d’un déclin économique durant les années 1990 et 2000. Depuis 2012, la stabilité politique a permis à l’économie de se rétablir des années de stagnation, le pays avoisinant une augmentation de 9% de croissance du PIB pendant chacune des cinq dernières années. Malgré ce rétablissement, le pays a toujours des objectifs non réalisés dans la réduction de la pauvreté et reste dépendant d’un nombre limité d’exportations.  Environ 40% de la population a moins de 14 ans, et plusieurs jeunes ivoiriens ne terminent pas leurs études secondaires. Afin de satisfaire les besoins du secteur privé en matière d’emploi et de renforcer les capacités de la main d’œuvre, l’investissement du MCC portera en partie sur le développement de l’éducation et des compétences recherchées. Le projet employabilité et productivité va accroître l’accès à l’éducation et à l’enseignement secondaires, et soutenir la construction de près de 84 nouvelles écoles secondaires. À travers un partenariat public-privé, un nouveau modèle d’éducation et de formation technique permettra le développement des compétences recherchées. Cela permettra également au gouvernement de mitiger les disparités entre hommes et femmes, en améliorant les résultats des filles dans le système éducatif.  Les investissements du MCC dans le domaine du transport sont destinés à faciliter les échanges commerciaux, ouvrir de nouveaux marchés de biens et créer de nouvelles opportunités d’affaires. Le projet de transport d’Abidjan réduira le coût du transport et améliorera l’efficacité des entreprises par la réhabilitation des routes à l’intérieur et autour de la zone portuaire ainsi que l’amélioration de la gestion et de l’entretien des routes. Processus conduisant au partenariat avec le MCC Après avoir satisfait à cinq des 20 indicateurs politiques en 2013, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a adopté le tableau de bord du MCC comme feuille de route pour les réformes et mis en place un comité interministériel pour élaborer et mettre en œuvre ces réformes. Après que la Côte d’Ivoire a passé le tableau de bord du MCC en 2015, le Conseil d’administration du MCC a sélectionné le pays comme éligible au développement d’un Compact. Les efforts concertés du pays démontrent l’impact que le modèle et le tableau de bord du MCC ont dans le changement de politiques dans le monde même avant qu’un dollar du contribuable ne soit dépensé. C’est ce qu’on appelle souvent « l’effet MCC ».  De nouvelles opportunités d’approvisionnement et d’affaires en rapport avec le Compact de la Côte d’Ivoire seront annoncées dans les mois à venir. Le Millennium Challenge Corporation est une agence gouvernementale américaine indépendante qui a pour mission la réduction de la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique. Créé en 2004, le MCC fournit des subventions et une assistance à durée limitée aux pays pauvres qui respectent des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, allant de la lutte contre la corruption au respect des droits démocratiques (Source: Ambassade des Etats-Unis, en Côte d'Ivoire)    

SESSION D’INFORMATION A L’INTENTION DES JOURNALISTES ET PRODUCTEURS DE STUDIO MOZAIK DANS LE CADRE DU PROGRAMME RADIO SYNERGIE, ETATS-UNIS / CÔTE D’IVOIRE.

A l’occasion de la master class thématique, organisée ce jeudi 19 octobre 2017 de 10 heures à 17 heure 30 minutes, à l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, une équipe de 17 personnes dont des journalistes, des producteurs , des spécialistes de médias numériques de Studio Mozaik, Introduite par monsieur Dan Langenkamp, Conseiller de presse et des Affaires Public et Culturelle, et modérée par Madame Liz Atégou, Attaché de presse cette journée fut riche d’ informations et d’enseignements sur valeurs chères au partenaire américain de Studio Mozaik, à savoir: l’amélioration du système de santé, la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, la sécurité des civiles et l’économie inclusive, les quatre (4) thématiques des productions radiophoniques, à réaliser dans le cadre du projet Radio Synergie, Etats-Unis / Côte d’Ivoire“ Les différents spécialistes de l’ambassade et de la Coopération américaine que sont Monsieur David Mosby Conseiller Politique et économique, Monsieur Jeff Bryan, Directeur de l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international), Madame Cathy Nguyen, Coordinatrice du projet PEPFAR, le Dr Olivier Nguetta sur le PMI (La Protection maternelle et infantile), le Dr Serigne N’Diaye pour le CDC, Madame Sarah Langenkamp, Premier Secrétaire de la Section Politique et économique, Monsieur Guigui Pythagore, Spécialiste du Secteur Privé et du Commerce, le Lieutenant Colonel Christopher Ginther, Attaché de Défense, pour la Coopération dans les Secteurs de la Sécurité et de la Défense, ont entretenu les journalistes et producteurs de Studio Mozaik sur leurs missions et leurs activités en Côte d’Ivoire.  Ils ont manifesté leur enthousiasme à l’idée que le projet Radio Synergie crée un réseau de radio de proximité et une plateforme de partage de programmes entre les radios, comme il en existe aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde. Car, pour eux, une plateforme qui fournira des contenus aux radios de proximité qui les diffuseront en réseau, et qui atteindra ainsi, toutes les populations, du Nord, du Sud, de l’Est de l’Ouest et du Centre sera l’une des meilleurs armes de lutte contre la corruption,favorable à la réduction de l’écart entre les riches et les pauvres et soutiendra l’amélioration au système de santé en Côte d’Ivoire, par la sensibilisation et l’information, au profit du changement de comportement. Les interventions des experts américains sur les différentes thématiques étaient, pour les journalistes et producteurs de Studio Mozaik, très riches en informations sur, non seulement les valeurs chères au partenaire américain du projet Radio Synergie, Etats-Unis/Côte d’Ivoire, mais également sur leurs engagements dans notre pays. Voici résumées ci-dessous les quatre communications thématiques:  1. L’AMÉLIORATION DU SYSTÈME DE SANTÉ Des programmes de santé alléchants Les programmes d’utilité publique tels que PEPFAR, GHSA, PMI et NTD, étaient à l’ordre du jour de la rubrique santé de la Master class de Studio Mozaik. Les experts du secteur de la santé de l’ambassade américaine, Madame Cathy Nguyen, les Docteurs Serigne N’Diaye, et Olivier N’Guetta ont décortiqué les opportunités offertes aux communautés du monde entier, à travers l’engagement des citoyens américains qui consacrent une partie de leur argent prélevé sur leurs impôts à l’aide internationale. Le PEPFAR (Presidents Emergency Plan For AIDS ou Plan d’Urgence du Président Américain dans la lutte contre le SIDA) Madame Cathy Nguyen, coordonnatrice du PEPFAR en Côte d’Ivoire qui a ouvert la série les communications sur le secteur de la santé a révélé le contexte de l’introduction de ce programme en Côte d’Ivoire, une nécessité relatif au taux élevé du VIH SIDA en Afrique de l’Ouest. Un programme exécuté avec un réseau de partenaires dont l’ONU SIDA, l’OMS, et le gouvernement ivoirien. Il faut savoir que depuis 2004, 140 millions de dollars ont été investis par les Etats-Unis en Côte d’Ivoire. La vison du PEPFAR est d’atteindre Zéro VIH infecté-Zéro discrimination-Zéro morts du SIDA. Dans l’évolution du programme, 81% de personnes vivant avec la maladie sont sous traitement tandis que 30% ignorent encore leur statut. Les investissements du PEPFAR s’accentuent sur les districts sanitaires à fort taux de prévalence. Les cibles prioritaires sont les travailleuses de sexe, les adolescents de moins de 15 ans, les hommes de plus de 25 ans … Le Plan américain renforce les laboratoires de prise de sang et d’analyse, l’utilisation des intrants, les kits de dépistage, la mise sous traitement avec les antirétroviraux… Ce programme mise beaucoup sur les réseaux communautaires qui apportent leur soutien aux malades. Pour les experts américains, les médias, pour ce programme doivent être aguerris dans la diffusion des messages de prévention, de stigmatisation afin que le taux élevé d’infectés connaisse une baisse. GHSA (Global health Security Agenda ou Programme de Sécurité Sanitaire Mondial) Dr Serigne N’Diaye, directeur du GHSA en Côte d’Ivoire a dit que ce programme des USA et de la communauté international a été lancé en 2014 pour prévenir, détecter et apporter une réponse aux risques de santé publique. Il s’agit également à travers celui-ci, de renforcer les capacités des pays à faire face aux urgences et les préparer à certaines maladies telles que furent les cas de l’ébola, de la grippe aviaire ou de la fièvre zika.  La vision derrière ce programme est de voir un monde protégé contre les maladies infectieuses. Les pathologies selon Dr N’Diaye se propagent à la vitesse d’un avion. Ce qui amène le GHSA à se focaliser sur la résistance antimicrobienne, le système de laboratoire, les ressources humaines etc. Les domaines en relation avec les composantes s’illustrent dans la santé humaine, la santé animale, l’environnement, l’agriculture, l’aide humanitaire … En 2020, prendra fin le programme, si les objectifs fixés arrivent à leur terme a-t-il dit. PMI (Initiative du Président Américain contre le paludisme de l’USAID (Agence américaine pour le Développement International). Le paludisme, une maladie qui endeuille les familles et qui particulièrement frappe les enfants de moins de cinq ans. Dr Olivier N’Guetta de l’USAID s’est chargé d’instruire les journalistes de Studio Mozaik sur le PMI auquel a-t-il révélé que la Côte d’Ivoire est éligible depuis le 22 septembre 2017. Pour le début de ce programme, sept régions sanitaires comportant 40 % de la population sont prises en compte. Bounkani-Gontougo, N’Zi –Iffou, Indénié-Djuablin, Sud-Comoé, Agnéby-Tiassa-Mé, Abidjan 1 Grans-Ponts, et Abidjan 2. Les axes stratégiques définis dans ce programme se déclinent dans la surveillance et le contrôle du vecteur, le paludisme et la grossesse, la prise en charge des cas, et bien d’autres. L’une des grandes priorités se perçoit dans l’utilisation des moustiquaires imprégnées par la majorité des ménages.  Pour Dr Olivier N’Guetta, la collaboration entre les radios et le programme doit fédérer cette approche. L’éradication du paludisme tire sa faisabilité dans l’assainissement du cadre de vie, ce qui induit que les campagnes de sensibilisations de la population doivent être amplifiées a souhaité Dr Olivier N’Guetta. La planification familiale Dr Olivier N’Guetta s’est penché aussi sur la planification familiale. L’objectif est de réduire la mortalité infantile dont l’une des raisons est le non espacement des naissances. 614 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, 30 % des adolescentes de 15 à 19 ans ont déjà un enfant, vu ces chiffres alarmants, il faut, pour Dr Olivier N’Guetta, agir vite. L’USAID œuvre pour l’utilisation des méthodes contraceptives à longue durée. Aussi s’assure-t-il que la nouvelle loi sur la santé reproductive aborde les questions de planification familiale pour les jeunes.  2. LA DÉMOCRATIE ET LA BONNE GOUVERNANCE Mettre la société civile au centre des actions de Bonne Gouvernance et de Démocratie Après les différents intervenants concernant le secteur de la Santé, les experts et spécialistes de la thématique Bonne Gouvernance et Démocratie, se sont installés en vue d’entretenir les journalistes-producteurs et spécialistes du numérique, de Studio Mozaik, sur la thématique. Ce sont en occurrence Messieurs David Mosby, chef de la section Politique et Economique de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire et Jeff Bryan, représentant l’Agence Américaine de Développement (USAID). En prélude aux échanges avec les journalistes de Studio Mozaik, ils ont présenté les motivations et les attentes des Etats-Unis à promouvoir la Bonne Gouvernance et la Démocratie en Côte d’Ivoire, à savoir : favoriser la transparence au niveau de la gestion des affaires publiques en vue de favoriser l’intérêt des populations, mettre en phase les appareils de représentation de l’Etat avec les populations, en vue de créer une atmosphère réellement démocratique, promouvoir le développement, favoriser les échanges entre les hommes politiques ivoiriens et soutenir les intérêts Américains en Côte d’Ivoire. Nos conférenciers n’ont pas manqué d’énumérer quelques actions remarquables de l’USAID en Côte d’ivoire depuis 2012, c’est-à-dire après la crise postélectorale. Avec un portefeuille de plus de 300 millions de Dollars, les Etats- Unis ont contribué entre autres choses, au rétablissement de l’appareil judiciaire, de l’Assemblée Nationale et du système électoral ivoirien. Ensuite, la représentation diplomatique Américaine a fait le suivi de la transparence, la liberté d’expression, les Droits de l’Homme, la lutte contre le blanchiment d’argent et la corruption.  3. L’ÉCONOMIE INCLUSIVE Des programmes pour booster l’économie ivoirienne « La richesse de la Cote d’Ivoire est la richesse des Etats -Unis et vis- versa », c’est en ces termes que Monsieur David Mosby, chef de la Section Politique et Economique de la représentation diplomatique Américaine en Côte d’Ivoire a commencé son intervention, dans le cadre du chapitre Economie de la Master Class de Studio Mozaik, animée en duo avec Guigui Pythagore, spécialiste de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID). Malgré la croissance économique remarquable, il y a environ 46% de taux de pauvreté en Côte d’Ivoire, c’est ainsi que le Millenium Challenge Corporation (MCC), un programme Américain d’aide et d’assistance dans le domaine économique, s’engage à aider la Côte d’Ivoire ont-ils révélé. Dans leur exposé, ils ont évoqué certaines difficultés qui nécessitent une attention particulière à cause de leur impact catastrophique sur notre économie. Le manque d’infrastructures routières, en vue de transporter les produits agricoles. Ensuite, le manque de terre industrielle (dépôt et transformation) et enfin le manque de compétences requises qui favoriserait l’emploi dans le secteur privé. Messieurs David Mosby et Guigui Pythagore ont aussi partagé les actions réalisées et en cours de réalisation, de l’Etat Américain, en Côte d’Ivoire, avec les journalistes-producteurs de Studio Mozaik. Quelques-unes de ces actions étant: l’aide aux paysans pour lutter contre les pathologies culturales, pour accroitre leur productivité et lutter contre la déforestation. Nous avons également appris qu’ils envisagent d’aider notre pays en créant des écoles et des centres de formation professionnelle dédié au secteur privé, en vue d’éliminer l’inadéquation entre les compétences recherchées et les diplômes préparés, chose qui pourrait véritablement résoudre le problème du chômage dans notre pays. Ils veulent aider les ivoiriens à diversifier les cultures d’exportations en dynamisant notamment le secteur de la noix de cajou en aidant à sa transformation, en facilitant les échanges commerciaux, en créant un dispositif pour le respect des normes internationales et en mettant en œuvre les mesures sanitaires adaptées à l’exportation vers les Etats-Unis.   4. LA SÉCURITÉ Les Etats-Unis acteur pour un système de sécurité national efficace La dernière thématique abordée lors de la master class à l’ambassade des Etats-Unis concernait le secteur sécuritaire. Une mission confiée à un marine, le lieutenant-colonel Chris Ginther, attaché de défense de l’ambassade et Sarah Langenkamp, de la section politique, qui a entretenu l’équipe de Studio Mozaik. Nous avons noté que les Etats-Unis participent à l’équipement et la formation de l’Etat ivoirien dans les eaux maritimes. Des actions qui visent à lutter contre la piraterie et à protéger les ressources maritimes. L’ambassade américaine a par exemple mis en place un système de radar naval Maritime Domain Awareness (MDA). Ce système permettra aux forces maritimes ivoiriennes de mieux identifier et contrer les menaces a révélé le lieutenant-colonel Ginther. Il a également mentionné une opération de création d’une police de proximité alliant la bonne collaboration entre la population et les fores de défense et de sécurité est en cours, dans l’ouest du pays, afin que la confiance puisse régner de façon entre les populations et les forces de défense et de sécurité. Vu les moyens que nécessite ce programme, Madame Sarah Langenkamp a suggèré que l’offre puisse être associée à la formation des élèves policiers. Aussi, aimerait-elle que les premiers bénéficiaires puissent partager cette formation avec leurs collègues des autres régions. Vu que la sécurité figure au nombre des domaines sensibles. Souleymane Oulaï a souhaité que la section défense puisse inviter les journalistes de Studio Mozaik à prendre part à leurs différents programmes.      

Lancement de la Stratégie Nationale AGOA (SNA) de la République de Côte d’Ivoire

Le lundi 30 octobre 2017, s’est tenu à l’auditorium de la Primature, au Plateau, la cérémonie officielle de lancement de la Stratégie Nationale AGOA (SNA) de la République de Côte d’Ivoire, basée sur les secteurs prioritaires à fort potentiels (secteurs habillement et textile, agroalimentaire, et artisanat).  Placé sous le Patronage de S.E.M. Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, de la République de Côte d’Ivoire et Sous la Présidence de S.E.M. Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, l’évènement s’est déroulé en présence de S.E. Mme. Katherine Brucker, Chargé d’Affaires auprès de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, et de M. Janvier Litse, Directeur Général Afrique de l’Ouest de la Banque Africaine de Développement.  Le processus de formulation de la stratégie comprenait l’identification des opportunités de l’AGOA, des contraintes d’accès au marché américain à travers l’AGOA, et des solutions potentielles, à été lancé officiellement en aout dernier, au cours d’ateliers stratégiques. La définition d’un plan d’action, a permis de préciser le décor et le cadre structuré qui soutiennent la stratégie nationale, tout en définissant les rôles des organisations partenaires, ainsi que les modalités de suivi et l’évaluation.  Cette cérémonie de présentation du document finalisé qui a réuni les parties prenantes au processus d’élaboration et les organes et institutions intéressées, marque une avancée significative dans l’amélioration de la compétitivité des entreprises ivoiriennes et le renforcement du partenariat “gagnant-gagnant“ entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis. Le West Africa Trade and Investment Hub (Trade Hub) est financé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), en collaboration avec le Ministère du Commerce et la Banque Africaine de Développement soutient la Stratégie Nationale AGOA (SNA).     

J’ai fait mon dépistage du cancer

« J’ai fait mon dépistage du cancer du col de l’utérus et toi ?! » Au cours d’une séance de travail avec OULAÏ Souleymane, Directeur Général de Studio Mozaik, Dr Usher Mélanie, présidente de l’ONG WILIC International a communiqué sur la caravane de dépistage du cancer du col de l’utérus qui se tiendra à Abengourou du 02 au 12 novembre 2017.  Les femmes de 25 à 60 ans sont invitées à venir se faire dépister y compris celles qui sont à leur premier rapport sexuel. Ce sera aussi une occasion d’éduquer à l’autopalpation du sein. WILIC International se rapproche des populations féminines et cible 5000 femmes pour cette caravane. C’est un dépistage gratuit.  Dr USHER Mélanie informe que « dépisté tôt et traité, le cancer du col de l’utérus se guérit à 100% ».  Murielle Edoua 

ALETR ECO visite le STUDIO MOZAIK

Monsieur Aboubacar DIAKITÉ, Directeur Général de de ALTER ECO et Liliane GUENE, sa collaboratrice, en charge du Développement, ont visité Studio Mozaik ce mardi 17 octobre. Ils ont été reçu par monsieur Oulai Souleymane de l’école des médias. Monsieur Aboubacar DIAKITÉ a présenté son agence comme étant une agence de développement économique qui accompagne les partenaires et acteurs (publics et privés) de la conception à la mise en œuvre de leurs stratégies internes et externes dans une démarche innovante, responsable et durable sur les problématiques et enjeux liées au développement.“Dans un marché saturé et hyperconcurrentiel, les entreprises se doivent de se distinguer. Dans ce sens, mon entreprise développe de nouvelles techniques de communication interne et externe.  Mon offre, dédiée aux entreprises est un ensemble de produits axée sur les éléments constitutifs de vos entreprises. Elle est destinée à promouvoir celles-ci et faciliter le développement de leurs activités pour étendre leurs expansions. Mon approche exploite des stratégies de Marketing Sensoriel (son, odeur et vue) en s’alliant aux supports multimédia et technologiques (web et digital) dans une dynamique d’innovation et de performance à forte valeur ajoutée à travers leur identité sonore.  Celle-ci est la résultante d’une création musicale originale et personnalisée qui se caractérise par l’orchestration et l’assemblage de différents outils audio (musique, son, voix, bruitages) que les individus (la cible) associent spontanément à une marque ou une structure.“ a-t-il dit. La visite de monsieur Aboubacar DIAKITÉ et sa collaboratrice à Studio Mozaik motivée par le passage le jour même du Directeur Général de Studio Mozaik sur la deuxième chaine de la télévision ivoirienne où il a présenté la plateforme de médias numériques et le module de formation web journalisme de l’école des médias, s’inscrivait dans ce sens d’une éventuelle collaboration entre les deux structures.  Monsieur OULAI s’est dit très intéressé par ce concept de plaquette sonore pour Studio Mozaik. C’est dans une ambiance très fraternelle que les deux Directeurs Généraux se sont quittés en promettant de très vite se revoir.      

Studio Mozaik et Internews font route ensemble pour VoiceUp !!!!

Les Journalistes et les Producteurs de Studio Mozaik, ont reçu ce Vendredi 20 Octobre, à 15 heures, les promoteurs de VoiceUp, un projet conduit par l’organisation internationale Internews, dans le cadre du programme Human Rights For All de USAID. Monsieur Etienne ROUGERIE et Evelyne KANEZA, respectivement, responsable de Internews et formatrice Relations Médias, ont l’un après l’autre, présenté le projet VoiceUp et partager leurs attentes vis-à-vis de ceux qui les recevaient en ce jour.  Le projet VoiceUp consiste à assister les organisations de la société civile, par une formation de “média coaching“, leur permettant de mieux communiquer dans les médias et les réseaux sociaux, en vue de faire des Plaidoyers au profit de la socièté Civile. Pour eux les acteurs des médias ne pouvaient rester en marge, puisque ce projet a pour objectif majeur, ce qu’ils connaissent le mieux c’est-à-dire faire entendre la voix des populaions VoiceUp est en Côte d’Ivoire depuis près d’un an et collabore avec une vingtaine d’organisations de la société civile, comme ESPOIR HANDICAP, MIDH, AJECI, URPCI, RIDDEF et bien d’autres.  Au sortir de cette rencontre, toute les équipes de Studio Mozaik, la Direction Générale, comme les journalistes, producteurs et techniciens, se sont engagés à « parler plus fort » pour présenter les “histoires très humaines“ de « VoiceUp », afin que la Société Civile ivoirienne fasse entendre sa voix. Studio Mozaik et Internews se rapprochent de plus en plus et ça va s’entendre.  Didier N’GUESSAN (Studio Mozaik)     

Projet Radio synergie Etats-Unis/Côte d’Ivoire : une nouvelle page s’ouvre à Studio Mozaik, une porte se referme.

Celle de la 6ème session de formation des journalistes et producteurs venus des radios partenaires du projet Radio synergie Etats-Unis/Côte d’Ivoire. Les 4 derniers stagiaires sur les 50 initialement prévu ont achevé leur formation, ce vendredi 13 octobre 2017. Comme tous les autres stagiaires, la joie d’avoir bénéficié de ce renforcement de capacité s’affichait sur les visages des derniers stagiaires, en cette fin d’après-midi du 13 octobre. Pendant 5 jours, les journalistes et producteurs, Kouadio Yao Jérémie de Radio Boutourou de Nassian, Fadiga Mamadou de Man FM, Man, Ouande Dieudonne de Radio Alobhe, Bingerville, Traore Ibrahima de Radio Denguélé, Odiénné.  Les 4 agents des radios partenaires sont repartis heureux avec leurs kits d’enregistrement ainsi qu’un diplôme de participation à la formation, sous la bienveillance de Souleymane Oulai directeur général de Studio Mozaik et de monsieur Sidibé, chargé de communication, représentant Karamoko Bamba, le Président du l’urpci (union des radios de proximité de côte d’ivoire. Bientôt les productions du projet Radio synergie Etats-Unis/Côte d’Ivoire seront effectives avec les contributions des correspondants des radios partenaires.  Pour donner les dernières indications et définir les différents angles des productions sur les thématiques traitées par par le projet, à savoir : l’amélioration du système de santé, l’économie inclusive, la sécurité des civile, la démocratie et la bonne gouvernance, les experts et partenaires de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire animeront une « master class » pour les producteurs des programmes de Studio Mozaik. Le Projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte / d’Ivoire est non seulement, un projet de production et de diffusion de programmes radio. mais également un projet de création d’une plateforme d’échange et de partage de programmes entre 50 radios de proximité de Côte d’Ivoire. Le Projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte / d’Ivoire est un projet conçu et mise en œuvre par Studio Mozaik, en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis qui le finance au profit de cinquante (50) radios, membres de l’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (URPCI)  Paterne Kraidi