novembre 2017

Le Voice Up d’Internews au secours de la population ivoirienne

Catégorie : News

La société civile ivoirienne est diversifée mais elle a du mal à porter sa voix. Internews a décidé de lui venir en aide à travers le projet VoiceUp. Un projet qui consiste à communiquer dans les médias et les réseaux sociaux grâce au programme Human Rights For All de Usaid. VoiceUp assure également aux organisation de la société civile, une Formation de “média coaching“, tout type de médias et réseaux sociaux. Le responsable du projet Etienne Rougerie venu le présénter le mercredi 11 octobre 2017 à Souleymane Oulaï , Directeur Général de Studio Mozaik dans le but d’associer la plateforme des médias audiovisuels (radio et télévision) et numérique (web), parce que a-t-il dit, Studio Mozaik produit du contenu qui cadre avec les thématiques de VoiceUp. Les échanges se sont penchés sur une collaboration entre les deux structures. S’appuyant sur une stratégie de communication intensive, le projet engagera des plaidoyers par la production d'histoires d'intérêt humain pour changer les mentalités et toucher le cœur du public… Internews est une organisation internationale a but non lucratif, qui veille à l’accès des informations fiables et de qualité et qui permet aux populations d’avoir leur mot à dire. L’Organisation existe depuis 35 ans dans plus de 100 pays et travaille à renforcer les capacités des médias locaux et des partenaires de l'information. Paterne Kraidi

2ème session de formation des journalistes et producteurs

Catégorie : News

Une dizaine de femmes et d’hommes, journalistes, producteurs et productrices venus de Yakoi FM (San-Pédro) ; Radio Moronou (Bongouanou) ; Radio Cocody FM Abidjan ; Radio Pulsar (Katiola), Alpha Blondy FM (Abidjan), Abobo Fm à Abidjan ; Radio Gognoa (Gagnoa) ; la Voix d’Azaguié (Azaguié) ; Radio Yopougon Fraternité (Yopougon-Abidjan) et Zénith Fm (Marcory-Abidjan), radios partenaires du projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte d’Ivoire, sont en formation depuis ce lundi 18 septembre 2017.  C’est à 9h, dans la salle de cours, que M. Souleymane Oulai, le Directeur Général de Studio Mozaik et toute son équipe ont accueilli les nouveaux stagiaires. Le DG de Studio leur a présenté Studio Mozaik, ses activités et ses missions, ainsi que le projet radio synergie, avant de les inviter à la rigueur durant cet apprentissage.  Quand à M. Roger Saiba, formateur, il a décliné un aperçu de cette formation qu’il présentée comme purement pratique.Les journalistes, producteurs et productrices des radios devront apprendre entre-autres choses, l’écriture radio, la brève, l’interview, le lancement, l’initiation à l’utilisation du kit de reportage, préparation et la réalisation d’un micro trottoir, préparation d’un reportage, la rédaction et le montage numérique, l’utilisation de la rédaction type journalisme web, l’administration de médias sociaux, les outils de publication des contenus web, etc ....  Il faut rappeler qu’au terme de leur formation, les journalistes et producteurs deviendront les correspondants de Studio Mozaik, pour la production de programmes thématiques chers aux Etats-Unis, sur : la réforme sécuritaire humaine, la bonne gouvernance et la démocratie pour promouvoir les droits de l'homme et les avancées démocratiques, l’économie inclusive pour la prise en compte de tous les acteurs de l'économie et l’amélioration du système de santé et de la lutte contre le VHI.  Solange Koblan/Studio Mozaik.    

Le responsable de PRO-Jeunes Côte d’Ivoire, visite Studio Mozaik.

Catégorie : News

57% des jeunes Ivoiriens ont moins de 25 ans. Parmi eux, il y a 350 000 nouveau actifs tous les ans. Il est visible qu' il y a une économie post-crise dynamique, mais il y a malgré tout, peu de perspectives d’emplois salariés pour les jeunes. 4,3 millions de jeunes sont sous-employés. Pourquoi ? Le constat est simple: Il y a un manque de compétences, de connaissances et de ressources afin de pouvoir saisir les opportunités quand elles surviennent.  Il leur faut donc des formations professionnelles qualifiantes adaptées au marché du travail, donc en phase avec de potentiels débouchés. L’entrepreneuriat de est de plus en plus promu en tant que moyen (parmi d’autres) de faciliter l’insertion socio-pro des jeunes. Une jeunesse auprès de qui, les NTIC trouvent un certain engouement. Il faut dire qu'ils accroissent leur autonomie d’apprentissage, mais, attention ! Il n'y a pas que ce secteur.   Ouvrons donc les yeux et regardons du côté des petits métiers, pourquoi pas du jeune déscolarisé qui au lieu de trainer dans les rue d'Abidjan, retournerait à la terre pour cultiver et écouler les produits de la terre, du vendeur ambulant de Thé et de Café, du vendeur de Garba, dans le "Restaurant duquel nous faisons quotidiennement d'interminables queues, bref !!! Pro Jeunes, ça doit être tout ça. Merci à Monsieur Koffi de nous avoir visité ce jeudi après midi. Studio Mozaik sera à leurs côtés pour que la jeunesse, l'avenir de ce pays, intègre le tissus socio-économique, par la grande porte et non celle de la facilité.        

L'ambassade des Etats-Unis, principal partenaire du projet

Catégorie : News

Le projet Radio Synergies États-Unis-Cote d’Ivoire, projet porté par l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire en partenariat avec Studio Mozaik est entré dans sa phase active. Depuis ce lundi 11 septembre, treize journalistes de radio de proximité membres de L’URPCI sont en formation dans les locaux de studio Mozaik afin de répondre aux défis que demande la mise en œuvre d’un projet de cette grande ampleur.  C’est dans ce contexte qu’une délégation conduite par délégation conduite Elizabeth Ategou, attachée de presse de l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire est venue ce mardi 12 septembre, toucher du doigt l’effectivité dudit projet. Accompagné en cela par son collaborateur Teko Folli et monsieur Karamoko Bamba, président de l’URPCI. Dans son allocution, le président de l’URPCI a tenu à remercier l’ambassade des États-Unis pour cet appui. Car a-t-il dit, ce projet va achever de consacrer « une presse libre et indépendante en Côte d’ivoire ».  Poursuivant, Elizabeth Ategou, après avoir félicité Studio Mozaik, son directeur général et ses équipes, pour la conception et la mise en œuvre du projet, a axé son intervention sur l’objectif visé par ce programme. Aussi a-t-elle expliqué aux 13 premiers stagiaires, futurs correspondants régionaux du projet, la nécessité pour les États-Unis de consolider la démocratie et la bonne gouvernance, de renforcer le système sanitaire, de favoriser une économie plus inclusive. Et d’améliorer l’environnement sécuritaire en Côte d’Ivoire par-delà ce projet. Non sans rappeler que sa structure ne ménagera aucun effort afin de leur permettre d’être à la hauteur des enjeux. Une traditionnelle photo de famille est venue immortaliser ce moment.       

Formation pour le projet "Radio Synergie"

Catégorie : News

Ce lundi 11 Septembre, une première vague de 13 journalistes et producteurs de 13 radios partenaires du Projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte d’Ivoire ont entamé une formation pour le renforcement de leurs capacités professionnelles. Pendant quatre semaines une cinquantaine de journalistes et de producteurs issus des radios membres du réseau de radios partenaires du projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte d’Ivoire seront formés dans les locaux de l’école des média.  Les formations sont dispensées par madame Gouria Edwige Meyer et monsieur Roger Saiba. L’écriture radio, l’interview, le reportage, le magazine, le micro-trottoir, le débats, la table ronde et le montage audio sont les différents modules enseignés. Souleymane Oulaï, Directeur général de Studio Mozaik a souhaité la bienvenue aux 13 journalistes et producteurs et les a encouragé à se concentrer sur cette formation qui s’appui sur la méthode dite la « Form’action », la très pratique méthode pédagogique appliquée à l’école des média, une méthode qui se fonde sur la production concrète des contenus des productions.  Monsieur Oulai a exhorté les stagiaires à redoubler d’efforts, car, leur a-t-il dit, c’est au bout de l’effort, que se trouve la récompense : des acquis de journalistes professionnels. Il faut dire que les 50 journalistes des radios partenaires deviendront, à l’issue de leur formation, les correspondants locaux engagés comme « pigiste », pour leurs contributions à la réalisation des productions thématiques du projet. Monsieur Karamoko Bamba, Président de l’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) est venu souhaiter le traditionnel « Akwaba » aux journalistes et producteurs issus des radios membres de sa faitière, venus de toutes les régions du pays pour se former à l’école des médias.  Le Projet Radio Synergie Etats-Unis-Côte d’Ivoire est un projet de production de programmes radio et de création d’une plateforme de partage de programmes ,conçu et réalisé par Studio Mozaik, avec l’appui de l’ambassade des Etats-Unis, en Côte d’Ivoire et financé par les Etats-Unis. Les émissions produites dans le cadre de ce projet qui dure une année entière, seront diffusés sur un réseau d’une cinquante de radios partenaires, membres de l’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (URPCI). PATERNE KRAIDI          

Visite du chorégraphe ivoirien Georges Momboye à studio mozaik

Catégorie : News

Le célèbre chorégraphe ivoirien Georges Momboye, nouveau Directeur Général du Ballet et du Cirque National de Côte d'Ivoire, était hier à Studio Mozaik, pour discuter stratégie, communication et média, avec le Directeur de l'école des radios, également propriétaire de Médi'Actions, la première agence spécialisée dans la Communication et le Marketing Culturelle en Côte d'Ivoire. Après une explication de la méthode pédagogique utilisée par Studio Mozaik et une visite guidée des installations, M. Momboye à accordé une interview à la journaliste Kady Traoré, avant de prendre congé en promettant une collaboration avec M. Oulai, "son frère" depuis Nantes en France où ils ont ensemble réalisé de grandes chose, dont nous n'aurons malheureusement pas plus de détails. Nous aurons appris tout de même que notre DG, à l'époque de ses études à Nantes, en France, a dansé avec Georges Momboye au sein de la compagnie "AyokAfrique".

Le député de Biankouman visite Studio Mozaik

Catégorie : News

En visite dans nos locaux, l’honorable Kando Soumahoro, député de la localité de Biankouman commune et sous-préfectures de Blapleu, Santa et Kpata, est séduit par le projet Studio Mozaik, par sa ligne éditoriale et par la nature de ses actions. Il avoue son admiration pour le projet en ces termes: « Je découvre que Studio Mozaik est un projet important. Sa vision de paix est celle prônée par l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. On appelle à la réconciliation et à la concorde pour un pays vivant avec une diversité culturelle endogène et exogène. Il est donc important de proposer l’intégration de ce projet au parlement. » La localité de Biankouman commune et sous-préfectures se trouve dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire et compte autour de 4000 habitants.

Les directeurs des radios de proximité adoptent l’initiative

Catégorie : News

Le paradis c’est ici : Les directeurs des radios de proximité adoptent l’initiative Six radios de proximité venues de l’intérieur du pays ont participé à un séminaire le jeudi 13 juillet 2017 pour accorder leur partenariat au projet ‘’le paradis c’est ici’’ de Studio Mozaik. Sous la présidence de Souleymane Oulaï, Directeur général de Studio Mozaik, cette rencontre d’échanges et d’explications sur la campagne s’est tenue dans les locaux de l’école des médias. La présentation du projet sur l’immigration clandestine « ‘’le paradis c’est ici ‘’ et la responsabilité des radios dans la réussite de ce projet était au centre des échanges ». Daloa l’un des points vulnérables du départ des migrants ainsi que San Pedro, Man, Odienné et Korhogo sont les cinq localités principales qui accueilleront la tournée. Prévue pour durer cinq mois, cette action de prévention contre l’immigration clandestine a pour objectif principal, la sensibilisation de la population surtout des jeunes. Deux phases meubleront la campagne : L’une sera consacrée à la production des contenus, à savoir des capsules, des spots, des portraits, des reportages et des témoignages de migrants revenus en Côte d’Ivoire après avoir vécu l’enfer dans le désert, en Lybie ou dans la mer méditerranée, quand ils ont eu la chance de survivre à tous ces périples. Les capsules et les spots de campagne seront enregistrés en langue Néo, Kroumen, Bété, Senoufo, Yacouba, Guéré, Baoulé et Malinké. Les présentateurs du journal en langue de la Radiotélévision ivoirienne (Groupe RTI) ont été coptés à ce sujet. La seconde phase se déclinera sous la forme d’une caravane composée d’un camion podium de car transportant artistes, personnes ressources, journalistes et techniciens dans les villes citées plus haut. Il s’agira d’une animation de grande ampleur avec comme acteurs un groupe musical, le comédien Fortuné et bien d’autres artistes. Ces retrouvailles seront émaillées d’émissions grand public, et de projection d’images fortes. Les patrons des radios présentes à la radio ont souhaité que cette campagne aille au-delà des précédentes initiées par d’autres structures. La différence doit se percevoir par la grande participation de la population, la découverte des méthodes utilisées par les migrants, l’influence des parents de ces derniers sur ceux qui restent sceptiques. Le lancement du ‘’Paradis c’est ici’’ a eu lieu le 29 juin 2017. PATERNE KRAIDI / ALBAIN ADE (Studio Mozaik) 

mai 2017

Monsieur KONATE ISSIAKE, DGIE à STUDIO MOZAIK

Catégorie : News

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES IVOIRIENS DE L’EXTÉRIEUR BIENTÔT A STUDIO MOZAIK     Monsieur KONATÉ Issiaka, Directeur général des Ivoiriens de l’Extérieur (DGIE), service rataché au Ministère de l’intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur animera la prochaine Master Class de Studio Mozaik, le mardi 30 mai prochain à 9  heures.  L’intervention de monsieur KONATÉ Issiaka, dont le service vient d’organiser la deuxième édition du Forum de la Diaspora qui  vient de s’achever, s’articulera autour des deux thèmes suivants:   • La Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur; quelles missions et quelles actions pour quels objectifs  ?   • La Côte d’Ivoire, point de départ de plus en plus de jeunes candidats à l'immigration irrégulière. Quelles réponses ivoiriennes  pour endiguer ce fléau ? Les  stagiaires  de  l’école  des  radios  sont impatients de recevoir monsieur Konaté à qui ils auront certainement beaucoup de questions a poser, vu les missions qui sont les siennes

La fondation Freidrich-Naumann à l’honneur

Catégorie : News

La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté anime la Master class à Studio Mozaik. Dans le cadre de ses traditionnelles Masters Class, Studio Mozaik, L’école des medias a reçu le mercredi 24 mai 2017 mesdames INGE HERBERT, et SOPHIE KONATE, respectivement Directrice Afrique de l’Ouest et Responsable du bureau d’Abidjan de la Fondation FREIDRICH-NAUMANN pour la Liberté. Pendant plus d’une heure, mesdames HERBERT, et KONATE ont éclairé leur auditoire sur le rôle de La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté, ses activités, ses missions, ses objectifs et ses projets. Ainsi, nous avons appris que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté travaille en Côte d’ivoire depuis le 3 mars 2012, et que sa mission porte sur quatre axes prioritaires: La promotion et la protection des Droits Humains, la promotion de la jeunesse, le foncier rural et la formation politique. Il faut savoir que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté est liée au Parti Libéral – Démocrate allemand et travaille en Côte d’Ivoire essentiellement avec le RDR (rassemblement des républicains). A la question de l’étudiant Maurice Walo qui voulait savoir pourquoi le RDR (rassemblement des républicains), parti au pouvoir, est-il l’unique partenaire politique de leur fondation en côte d’ivoire, la Responsable locale, madame SOPHIE KONATE a répondu ceci : « nous travaillons avec le RDR parce que le RDR est le seul parti libéral dans le pays. S’il y en avait cinq, nous aurions travaillé avec les cinq ». Elle a néanmoins insisté sur le fait que cette relation politique ne met pas en péril leur indépendance car la fondation ne bénéficie pas du financement du Parti Libéral – Démocrate. Madame INGE HERBERT Directrice Afrique de l’ouest de la fondation a précisé au passage que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté n’est pas une ONG. Avant cette master class, madame INGE HERBERT qui était à Abidjan dans le cadre du 2ème Forum de la Diaspora, dont le thème cette année était « Quelles réponses africaines au phénomène de l’immigration irrégulière ? », a été interviewé dans nos studios, par monsieur OULAI, Directeur de l’école des médias, concepteur et producteur de la prochaine campagne de sensibilisation contre l’immigration clandestine dénommée « Le paradis c’est ici ». Une campagne conçue autour de deux grands axes : une tournée de sensibilisation directe dans des zones cibles et la production de programmes radiodiffusés par une cinquantaine de radios de proximité de Studio Mozaik. Mesdames HERBERT et KONATE étaient accompagnées par monsieur Martin CORREA responsable digital de leur fondation Herman ACKA